I Love Belgium... and you?
CeD
Cookies éphémères (7 jours au plus) pour les utilisateurs authentifiés uniquement. Aucun traçage.
Temporary cookies (7 days max) for authenticated users only. No tracking.
Recherche avancée

Accueil du site > I. Public > 2. Chez Euterpe > 2b. Radio > Les bonnes radios du web (MàJ mars 2017)

Les bonnes radios du web (MàJ mars 2017)

Nice radio stations on the Web (updated March 2017)

vendredi 2 janvier 2009 / 3 novembre 2016, par CeD

Si vous affichez cette page au moyen d’un navigateur capable de traiter (ou de déléguer via un pluguine) les données audio, vous pouvez exploiter les liens ci-dessous d’un simple clic. Vous pouvez aussi les transférer à votre récepteur “web radio” ou à votre logiciel de lecture audio (par exemple Winamp, Screamer Radio, Foobar), ou les ajouter à vos marque-pages (via le clic droit de votre souris).


L’apparition d’innombrables applications, principalement mobiles, d’accès aux chaînes de radio, peut sembler rendre cette page complètement obsolète. Ce serait oublier que ces applications (tout comme d’ailleurs les récepteurs webradio) offrent pour la plupart un accès indirect aux programmes (à l’exception notable de SailWave for SailFishOS) : elles sont soit dépendantes d’un intermédiaire (tel que Frontier Silicon, Tune In, Shoutcast ou Grundig par exemple) chargé d’assurer la recherche et la connexion aux stations, soit limitées à un radiodiffuseur particulier (RTBf, Radio-France, BBC, etc.). L’expérience montre que ces moyens d’accès aux radios du web sont certes bien commodes, mais d’une fiabilité incertaine et tributaires du bon vouloir et des moyens techniques de prestataires dont l’indépendance et la pérennité ne sont pas garanties. De plus, les applications dédiées proposées par les radiodiffuseurs sont très souvent “assaisonnées” (c’est-à-dire farcies de publicités et de mouchards destinés à pister l’auditeur-consommateur). Les liens proposés ici constituent des accès directs et “propres” aux flux de diffusion des stations. Voir ce tableau réunissant l’essentiel des liens directs énumérés ci-après.

If you are using an audio-capable web browser, you may enjoy these links through a simple mouse click. You may also pass them to your internet radio receiver or to your audio player software (like Winamp, Screamer Radio, Foobar), or add them to your bookmarks (use the right click of your mouse).


Voir en ligne : Tableau sélectif

Remarque pré­li­mi­naire : les radio­dif­fu­seurs ont la détes­ta­ble habi­tude de modi­fier sans cesse les accès à leurs pro­gram­mes par le web. Si par exem­ple France Inter est dif­fusé en gran­des ondes sur la même fré­quence de 162 kHz depuis 1939 (plus de 70 ans), l’URL pour accé­der à ce même pro­gramme sur le web a changé des dizai­nes de fois depuis les quel­ques années d’exis­tence de ce mode de dif­fu­sion. L’iné­luc­ta­ble éviction pro­gres­sive de la dif­fu­sion hert­zienne au pro­fit de l’inter­net n’est pas encore bien inté­grée par les prin­ci­paux acteurs concer­nés. Surtout en France, où une poli­ti­que gou­ver­ne­men­tale désas­treuse empê­che la radio numé­ri­que hert­zienne de se déve­lop­per et force les radios à pri­vi­lé­gier l’inter­net, faute de mieux. Il est donc très pos­si­ble que les infor­ma­tions ci-après ne soient plus exac­tes. Une autre pra­ti­que regret­ta­ble est la limi­ta­tion du débit fourni par le site ser­veur à un niveau à peine supé­rieur à celui du canal dif­fusé, même et sur­tout lorsqu’il s’agit d’un canal à bas débit. Elle empê­che la machine cliente de “buf­fé­ri­ser” effi­ca­ce­ment pour com­pen­ser les défauts d’une connexion inter­mit­tente ou à la bande pas­sante très irré­gu­lière, comme on en ren­contre très sou­vent dans les lieux publics, les cham­bres d’hôtel ou les bureaux (oui, je sais, je ne suis pas censé écouter la radio au bureau). On le verra en exploi­tant les infor­ma­tions ci-des­sous, nom­bre de radio­dif­fu­seurs font des efforts consi­dé­ra­bles pour com­pli­quer l’accès à leurs pro­gram­mes. L’incom­pé­tence n’est pas la seule expli­ca­tion du phé­no­mène : il s’agit sou­vent de for­cer l’audi­teur à pas­ser par une page web encom­brée de publi­cité payante et de scripts sour­nois (on fait sem­blant d’oublier que la pol­lu­tion publi­ci­taire sus­cite de plus en plus de com­por­te­ments défen­sifs : par exem­ple, les uti­li­sa­teurs de Firefox et de ses indis­pen­sa­bles exten­sions AdBlockPlus et NoScript sont effi­ca­ce­ment pro­té­gés du décer­ve­lage et de l’espion­nage com­mer­cial que pra­ti­quent mas­si­ve­ment les sites des orga­nes de presse et des médias, chaî­nes de radio com­pri­ses).

Tip : many radio websites won’t disclose their direct streaming URL’s, probably to make sure you will use their own web player, full of annoying ads and insidious scripts, instead of a clean player like Winamp, FooBar or VLC.

However, this site will reveal them in most cases (European radios only).

You can also dis­co­ver them indi­rectly, thanks to your inter­net radio recei­ver and its asso­cia­ted web ser­vice : add a radio sta­tion to your favou­ri­tes, then open it in your brow­ser ; the play­list URL will appear in the address bar (it looks like “http://www.your.pre­fer­red.radio.sta­tion.m3u” and it’s just a short text file). Then copy/paste this to Winamp, play it and dis­play the stream pro­per­ties (or just save it as a text file) : the direct URL will be shown in clear.

RTBf : [1]

Dans la zone de cou­ver­ture, écoutez Musiq3 en DAB 192 kbps sur 225,64 MHz canal 12B, sans com­pres­sion dyna­mi­que [3]. Le signal est tou­te­fois encodé avec une com­pres­sion mpeg layer2 [4], donc amputé bru­ta­le­ment de toute les fré­quen­ces au-delà de 16 kHz (en léger pro­grès sur la FM de ce point de vue, mais en gros pro­grès pour le rap­port signal/bruit, la dia­pho­nie etc.) La cou­ver­ture ter­ri­to­riale, très mau­vaise en FM, est cor­recte en DAB (sauf dans le Brabant Wallon).

NB : Voir ici une expli­ca­tion du for­mat audio AAC, l’un des suc­ces­seurs annon­cés du mp3. Cette tech­ni­que de com­pres­sion est en net pro­grès par rap­port à l’affreux mp3 (mais la RTBf a hélas fait le choix de pri­vi­lé­gier les économies de bande pas­sante au détri­ment de la qua­lité audio), sans attein­dre les per­for­man­ces du for­mat Ogg-Vorbis. Malgré ses qua­li­tés, ce der­nier s’impo­sera dif­fi­ci­le­ment hors de la sphère pri­vée, en rai­son du refus déli­béré d’y incor­po­rer un quel­conque méca­nisme de limi­ta­tion de la liberté d’uti­li­sa­tion des conte­nus. Les dif­fu­seurs com­mer­ciaux et ins­ti­tu­tion­nels n’aiment pas beau­coup la liberté.



Radio France :

Compte tenu du carac­tère misé­ra­ble­ment déser­ti­que du pay­sage radio­nu­mé­ri­que fran­çais, des modi­fi­ca­tions fré­quen­tes et ino­pi­nées des URL par Radio France, et de la déci­sion d’eutha­na­sier les dif­fu­sions hert­zien­nes en modu­la­tion d’ampli­tude, ces liens sont d’une impor­tance par­ti­cu­lière. La qua­lité des flux dif­fu­sés par le nou­veau pres­ta­taire low cost depuis octo­bre 2016 est sen­si­ble­ment dégra­dée, en par­ti­cu­lier pen­dant les heu­res de forte écoute (le 7/9 de France Inter notam­ment). Radio France se moder­nise à sa manière.

En mars 2017, nou­veau chan­ge­ment ino­piné (ayant donné lieu à une inter­rup­tion de la dif­fu­sion pen­dant plus de qua­tre heu­res). Les liens publiés par Radio France [6] sont inchan­gés mais sont désor­mais redi­ri­gés vers de nou­vel­les adres­ses, vrai­sem­bla­ble­ment tout aussi pro­vi­soi­res que les pré­cé­den­tes. Je publie donc ci-des­sous les adres­ses publiées (sta­bles mais indi­rec­tes) accom­pa­gnées des adres­ses de redi­rec­tion (direc­tes mais ins­ta­bles).

  • RFI Afrique (n’appartient pas au groupe Radio France) : (màj novembre 2016 : nouvelle modification, l’auditeur étant prié de deviner ce qui a changé.)

Radio Suisse Romande (RTS) :


Musique :

Attention tou­te­fois (je me suis désa­bonné pour cette rai­son) :

PNG - 11.9 ko
GIF - 6.7 ko
  • AncientFM :
    simplexstream.com:8058/listen.pls
    (IP fréquemment modifiée, à vérifier dans la page d’accueil du site). Quand on vous dit « ancien », on ne plaisante pas : ici, les baro­queux sont vus comme avant-gardistes. Made in UK, reposant, zéro blabla. Parfait comme fond sonore pour une hos­tellerie de charme avec poutres apparentes. Nombreux enre­gistrements maison réalisés avec une remarquable maîtrise de la spatialisation, bien appréciable en un temps où trop d’ingénieurs du son n’ont pas encore réalisé que des microphones placés DANS les instruments, ça ne le fait pas (hors sujet, oui je sais). Vous pouvez leur filer quelques guinées : la bonté des auditeurs est leur seule ressource.

BBC :

P.-S.

Voir aussi ici et pour trou­ver d’autres radios. Et ici pour les ama­teurs de jazz. Et ici pour enre­gis­trer la radio (c’est inter­dit mais pas immo­ral, et d’ailleurs toléré). Je fais par­tie des innom­bra­bles “consom­ma­teurs” de musi­que qui enri­chis­sent les éditeurs en enre­gis­trant d’abord et en ache­tant ensuite.

Astuce : si votre four­nis­seur d’accès vous impose un proxy trans­pa­rent ayant pour effet de répé­ter sans cesse la même séquence audio incrus­tée dans le cache, il vous suf­fit de suf­fixer l’URL du flux par un point d’inter­ro­ga­tion. Exemple : au lieu de "http://broadcast.infomaniak.net:80/radioclassique-high.mp3", orien­tez votre lec­teur vers "http://broad­cast.info­ma­niak.net:80/radio­clas­si­que-high.mp3?". [9]

Notes

[1] Il faut savoir que les radios bel­ges fran­co­pho­nes peu­vent faire l’objet d’une cen­sure par cer­tai­nes ins­ti­tu­tions fla­man­des : le réseau wifi du Parlement fla­mand, par exem­ple, bien que situé hors de Flandre dans une ville bilin­gue, blo­que l’accès à ces radios.

[2] Le débit moyen oscille entre 5 et 10 kilo-octets par seconde en Afrique, alors que les flux à 128 kbps en néces­si­tent le tri­ple.

[3] À ne pas confon­dre avec la com­pres­sion de don­nées (avec per­tes), hélas tou­jours pré­sente.

[4] Mais bien­tôt avec une com­pres­sion amé­lio­rée ’Advanced Audio Coding’ (AAC) lors­que le sys­tème DAB de pre­mière géné­ra­tion aura cédé la place au DAB+

[5] Le site pro­pose un lec­teur embar­qué dans le navi­ga­teur ; il ne fonc­tion­nera pas avec un navi­ga­teur moderne et sécu­risé.

[6] Dans un docu­ment PDF, comme c’est pra­ti­que ! Au pas­sage, Radio France sti­pule que “ces adres­ses sont four­nies pour des usa­ges pri­vés uni­que­ment. Pour tout autre usage, merci de contac­ter dis­tri­bu­tion radio­france.com”. Cette men­tion sibyl­line pour­rait signi­fier que les liens publiés ici devront peut-être pro­chai­ne­ment dis­pa­raî­tre. Elle sem­ble indi­quer en tout cas que Radio France ne les publie qu’avec réti­cence, pré­fé­rant sans doute que l’audi­teur passe par le site web ou par l’appli­ca­tion mobile dédiée, qui sont à la fois des aspi­ra­teurs de don­nées de pro­fi­lage et des vec­teurs de publi­cité.

[7] Inutile de sous­crire si votre four­nis­seur d’accès ne vous garan­tit pas un mini­mum de 40 ko par seconde.

[8] Les pod­casts sont hélas en mp3.

[9] Cette astuce ne mar­che pas à tous les coups, ne me deman­dez pas pour­quoi.

14 Messages de forum

  • Panne

    12 février 2007 15:46, par CeD

    NB : ce 12 février 2007 tous les liens pro­po­sés par Radio-France ren­voient le mes­sage d’erreur “ICY 401 Service una­vai­la­ble”.

    Il faut dire que chez Radio-France la com­pé­tence se trouve davan­tage du côté des conte­nus dif­fu­sés que du côté de la tech­ni­que.

    • Panne 14 février 2007 09:18, par CeD

      Le 13 février, la diffusion des chaînes de Radio-France en MP3 a repris.

      Mais le 14, elle était de nouveau interrompue.

      Il est difficile de faire la part des choses entre l’incompétence des services techniques (qui ne répondent à aucun courriel) et une éventuelle volonté délibérée de réduire l’accessibilité et l’interopérabilité de la diffusion en ligne en la réservant au seul format Windows Media, et uniquement en haut débit.

  • Les bonnes radios sur le web

    15 février 2008 11:48, par Claude-Eric Desguin

    Il sem­ble­rait que depuis peu la Reteboeuf ait sta­bi­lisé les URL de ses flux mp3.

    La Première (24 kbps) :

    • http://streaming.rtbf.be:8000/lapremierexrtbf
    • http://stream4.rtbf.be:8000/lapremierexrtbf
    • http://stream3.rtbf.be:8000/lapremierexrtbf
    • http://stream5.rtbf.be:8000/lapremierexrtbf
    • http://stream2.rtbf.be:8000/lapremierexrtbf
    • http://stream1.rtbf.be:8000/lapremierexrtbf

    Musiq3 (128 kbps) :

    • http://streaming.rtbf.be:8000/mus3128xrtbf
    • http://stream4.rtbf.be:8000/mus3128xrtbf
    • http://stream3.rtbf.be:8000/mus3128xrtbf
    • http://stream5.rtbf.be:8000/mus3128xrtbf
    • http://stream2.rtbf.be:8000/mus3128xrtbf
    • http://stream1.rtbf.be:8000/mus3128xrtbf
  • Radio France en haut débit

    5 septembre 2008 08:22, par Claude-Eric Desguin
    Les liens “haut débit” de Radio France ont cessé de fonc­tion­ner le 4 sep­tem­bre 2008.

    Voir en ligne : Radio France > Aide > Diffusion Live

    • Radio France en haut débit 5 septembre 2008 15:24, par Claude-Eric Desguin
      Difficile de savoir sur quel pied danser, avec Radio-France… Cette fois, il ne s’agissait pas d’un changement inopiné mais d’une panne. Ce 6 septembre à 15 heures la diffusion à haut débit est rétablie.
    • Radio France en haut débit 11 avril 2010 10:40, par Claude-Eric Desguin
      Encore un URL modifié sans raison. Voir maintenant [http://www.radiofrance.fr/boite-a-outils/faq/faq_categorie/ecoute-web/]

      Voir en ligne : Lien modifié

  • Podcast Radio France

    1er mars 2009 10:22, par Claude-Eric Desguin
    Des chan­ge­ments annon­cés : à par­tir du 4 mars 2009 il fau­dra met­tre à jour tous les abon­ne­ments aux pod­casts de Radio France.

    Voir en ligne : Podcasts Radio France

  • TSF Jazz

    9 juin 2010 08:18, par Claude-Eric Desguin
    La dif­fu­sion inter­né­ti­que de TSF Jazz est inter­rom­pue depuis le 7 juin 2010. Panne ou arrêt du ser­vice, on ne sait pas.
  • France Info bas débit

    28 juillet 2010 09:40, par Claude-Eric Desguin
  • Les bonnes radios sur le web

    4 septembre 2010 13:46, par Claude-Eric Desguin
    Pour la ren­trée de sep­tem­bre 2010, Radio France innove encore : sup­pres­sion du pro­gramme Vivace. C’est dans la logi­que de l’affa­dis­se­ment de France Inter et du “reca­drage” (sic) de FiP. Encore bravo M. Hees, votre maî­tre sera content de vous.

    Voir en ligne : Vivace est mort


Suivre la vie du site RSS site | RSS brèves RSS brèves | Plan du site | Espace privé | Écrire au taulier | Stop Spam Harvesters, Join Project Honey Pot | Creative Commons
an of appears no is
an of appears no is
an of appears no is
an of appears no is
write me