I Love Belgium... and you?
CeD
Cookies éphémères (7 jours au plus) pour les utilisateurs authentifiés uniquement. Aucun traçage.
Temporary cookies (7 days max) for authenticated users only. No tracking.
Recherche avancée

Accueil du site > I. Public > 2. Chez Euterpe > 2b. Radio > Ressusciter France Inter Grandes Ondes ?

Ressusciter France Inter Grandes Ondes ?

162 kHz for ever

23 mars 2017, par CeD


La direc­tion de Radio France ayant décidé d’aban­don­ner la modu­la­tion d’ampli­tude en géné­ral et les gran­des ondes en par­ti­cu­lier, depuis jan­vier 2017 France Inter n’est plus la grande radio euro­péenne qu’elle fut pen­dant trois quarts de siè­cle.

Je pro­pose de la res­sus­ci­ter un peu, grâce à un petit mon­tage que cha­cun peut réa­li­ser chez soi, pour un coût rai­son­na­ble. Quelques mil­liers d’ins­tal­la­tions simi­lai­res cons­ti­tue­raient un joli pied de nez aux experts comp­ta­bles qui pré­si­dent aux des­ti­nées de la radio publi­que fran­çaise.

L’élément cen­tral de cette résur­rec­tion serait l’émetteur de fai­ble puis­sance AM88 de la société North Country Radio sise à Hartford dans l’État de New York (USA). Selon le site Hobby Broadcaster, ce maté­riel ne serait hélas plus dis­tri­bué.

De nom­breux émetteurs AM à basse puis­sance sont dis­po­ni­bles, prin­ci­pa­le­ment aux États-Unis. Ils sont des­ti­nés à une uti­li­sa­tion domes­ti­que telle que l’auto­rise la régle­men­ta­tion étazunienne (FCC rules part 15) jusqu’à une puis­sance de 100 mW. Mais rares sont ceux per­met­tant d’émettre dans les gran­des ondes (de 150 à 279 kHz), cette bande n’ayant jamais été uti­li­sée en radio­dif­fu­sion en Amérique du Nord. L’AM88 fait excep­tion : sa fré­quence d’émission est régla­ble de 150 à 1710 kHz.

D’autres émetteurs simi­lai­res peu­vent être cons­truits rela­ti­ve­ment faci­le­ment à par­tir de sché­mas assez lar­ge­ment dif­fu­sés sur le web (voir le post scrip­tum au bas de cet arti­cle).

En Europe, où d’une manière géné­rale tout est inter­dit sauf ce qui est obli­ga­toire, ces trans­met­teurs domes­ti­ques sont évidemment stric­te­ment pro­hi­bés. Leur minus­cule puis­sance d’un dixième de watt les ren­dra tou­te­fois quasi indé­tec­ta­bles au-delà des murs de votre mai­son ou de votre bis­trot si vous vous déci­dez à en ins­tal­ler chez vous.

Je pro­pose donc de répan­dre ces émetteurs un peu par­tout en France et en Europe, où exis­tent de nom­breux récep­teurs capa­bles de rece­voir l’his­to­ri­que fré­quence des 1852 mètres ou 162 kilo­hertz. Vous en avez pro­ba­ble­ment au moins un chez vous ou dans votre voi­ture.

Les heu­reux pos­ses­seurs de ces petits émetteurs pour­ront les ali­men­ter par le signal audio de France Inter récu­péré à par­tir de la bande FM (en France), ou à par­tir du strea­ming de Radio France (ailleurs en Europe) et arro­ser un espace cor­res­pon­dant peu ou prou à une mai­son, en gran­des ondes, comme naguère. [1]

Attention tout de même, ce n’est peut-être pas aussi sim­ple que cela :

Premièrement, l’émetteur gran­des ondes d’Allouis n’est pas com­plè­te­ment éteint. Il dif­fuse tou­jours, jusqu’à nou­vel ordre, le signal de syn­chro­ni­sa­tion horaire en modu­la­tion de phase, pour le compte de l’Agence Nationale des Fréquences. Ce signal pourra per­tur­ber celui de votre petit émetteur.

Deuxièmement, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a engagé un pro­ces­sus de réat­tri­bu­tion éventuelle de la fré­quence aban­don­née par Radio France, en lan­çant dès décem­bre 2016 un appel à mani­fes­ta­tion d’inté­rêt. Les can­di­dats repre­neurs devaient se mani­fes­ter avant le 16 jan­vier 2017. Aucune infor­ma­tion à ce sujet n’a été publiée jusqu’à pré­sent, ce qui peut lais­ser pen­ser que les can­di­dats à la reprise ne se sont pas bous­cu­lés : la fré­quence est bien en jachère. Une déci­sion anté­rieure du même CSA a retiré à Radio France l’usage de ladite fré­quence.

Troisièmement, radio­dif­fu­ser le pro­gramme de France Inter, même s’il s’agit d’un contenu de ser­vice public, n’est sans doute pas légal sans for­ma­li­tés (à l’inté­rieur des limi­tes de votre pro­priété, ça ne devrait pas poser de pro­blème du moment qu’il ne s’agit pas d’un lieu public).

Quatrièmement, cette fré­quence requiert une antenne très lon­gue. Elle peut bien entendu être “repliée” pour réduire son encom­bre­ment, mais au prix d’une perte d’effi­ca­cité sen­si­ble.

P.-S.

Un pro­jet connexe et inté­res­sant : http://www.cfp-radio.com/rea­li­sa­tions/rea96/emet­teur-162k-cha­pi­trage.html. Je n’ai mal­heu­reu­se­ment pas pu entrer en contact avec l’auteur.

Autre réa­li­sa­tion pou­vant ser­vir de sup­port à une cam­pa­gne de résur­rec­tion : http://hubert.frap­pier.free.fr/radio/brico/emet­teur2/P-emet­teur2.html

Notes

[1] Une puis­sance d’émission de 100 mil­li­watts cor­res­pond à une por­tée pra­ti­que d’une ving­taine de mètres au mieux, mais on pourra tri­cher jusqu’à un watt sans aug­men­ter signi­fi­ca­ti­ve­ment le ris­que d’être rap­pelé à l’ordre par la puis­sance publi­que.

Commenter cet article


Suivre la vie du site RSS site | RSS brèves RSS brèves | Plan du site | Espace privé | Écrire au taulier | Stop Spam Harvesters, Join Project Honey Pot | Creative Commons
invention mention tiramisu cookbook and
invention mention tiramisu cookbook and
invention mention tiramisu cookbook and
invention mention tiramisu cookbook and
write me