I Love Belgium... and you?
CeD
Cookies éphémères (7 jours au plus) pour les utilisateurs authentifiés uniquement. Aucun traçage.
Temporary cookies (7 days max) for authenticated users only. No tracking.
Recherche avancée

Accueil du site > I. Public > 4. Salmigondis > À lire et à relire

À lire et à relire

(Aldous Huxley, visionnaire extra-lucide)

25 mai 2015, par CeD


“La dic­ta­ture par­faite serait une dic­ta­ture qui aurait les appa­ren­ces de la démo­cra­tie, une pri­son sans murs dont les pri­son­niers ne son­ge­raient pas à s’évader, un sys­tème d’escla­vage où, grâce à la consom­ma­tion et au diver­tis­se­ment, les escla­ves auraient l’amour de leur ser­vi­tude.”

“Sous la pous­sée d’une sur­po­pu­la­tion qui s’accé­lère et d’une sur-orga­ni­sa­tion crois­sante et par le moyen de métho­des tou­jours plus effi­ca­ces de mani­pu­la­tion des esprits, les démo­cra­ties chan­ge­ront de nature. Les vieilles for­mes pit­to­res­ques - élections, par­le­ments, Cours suprê­mes, et tout le reste - demeu­re­ront, mais la sub­stance sous-jacente sera une nou­velle espèce de tota­li­ta­risme non vio­lent.”

“Toutes les appel­la­tions tra­di­tion­nel­les, tous les slo­gans consa­crés res­te­ront exac­te­ment ce qu’ils étaient au bon vieux temps. La démo­cra­tie et la liberté seront les thè­mes de tou­tes les émissions de radio et de tous les éditoriaux - mais démo­cra­tie et liberté dans un sens stric­te­ment pick­wi­ckien. Entre-temps, l’oli­gar­chie au pou­voir et son élite hau­te­ment qua­li­fiée de sol­dats, de poli­ciers, de fabri­cants de pen­sée, de mani­pu­la­teurs des esprits, mènera tout et tout le monde comme bon lui sem­blera.”

Aldous Huxley

Retour au meilleur des mon­des, 1958.

P.-S.

Vous avez bien lu : 1958. Cinquante-sept ans plus tard, rien à chan­ger. Excepté une chose : rem­pla­cer le futur sim­ple par le pré­sent de l’indi­ca­tif.

Commenter cet article

1 Message

  • À lire et à relire

    26 mai 2015 09:50, par scrongneugneu

    “La dic­­ta­­ture par­­faite est une dic­­ta­­ture qui a les appa­­ren­­ces de la démo­­cra­­tie, une pri­­son sans murs dont les pri­­son­­niers ne son­­ge­nt pas à s’évader, un sys­­tème d’escla­­vage où, grâce à la consom­­ma­­tion et au diver­­tis­­se­­ment, les escla­­ves ont l’amour de leur ser­­vi­­tude.”

    “Sous la pous­­sée d’une sur­­po­­pu­­la­­tion qui s’accé­­lère et d’une sur-orga­­ni­­sa­­tion crois­­sante et par le moyen de métho­­des tou­­jours plus effi­­ca­­ces de mani­­pu­­la­­tion des esprits, les démo­­cra­­ties chan­­gent de nature. Les vieilles for­­mes pit­­to­­res­­ques - élections, par­­le­­ments, cours suprê­­mes, et tout le reste - demeu­­re­nt, mais la sub­s­tance sous-jacente est une nou­­velle espèce de tota­­li­­ta­­risme non vio­­lent.”

    “Tou­tes les appel­­la­­tions tra­­di­­tion­­nel­­les, tous les slo­­gans consa­­crés res­­te­nt exac­­te­­ment ce qu’ils étaient au bon vieux temps. La démo­­cra­­tie et la liberté sont les thè­­mes de tou­­tes les émissions de radio et de tous les éditoriaux - mais démo­­cra­­tie et liberté dans un sens stric­­te­­ment pick­­wi­­ckien. Entretemps, l’oli­­gar­­chie au pou­­voir et son élite hau­­te­­ment qua­­li­­fiée de sol­­dats, de poli­­ciers, de fabri­­cants de pen­­sée, de mani­­pu­­la­­teurs des esprits, mène tout et tout le monde comme bon lui sem­­ble.”

    Commenter ce message


Suivre la vie du site RSS site | RSS brèves RSS brèves | Plan du site | Espace privé | Écrire au taulier | Stop Spam Harvesters, Join Project Honey Pot | Creative Commons
very recalled was a article
very recalled was a article
very recalled was a article
very recalled was a article
write me