I Love Belgium... and you?
CeD
Cookies éphémères (7 jours au plus) pour les utilisateurs authentifiés uniquement. Aucun traçage.
Temporary cookies (7 days max) for authenticated users only. No tracking.
Recherche avancée

Accueil du site > I. Public > 4. Salmigondis > Anti car jacking pas cher

Anti car jacking pas cher

Circulez avec une clef inintelligente mais futée

3 octobre 2013, par CeD

(En attendant la généralisation des voitures sans clef, qui rendra le vol tellement simple qu’il sera impossible de s’en prémunir, et même inutile de s’assurer puisque l’effraction électronique n’est pas reconnue. À quelque chose malheur est bon : ce gadget va tuer le car-jacking, devenu complètement inutile. On pourra voler votre voiture sans vous brutaliser. C’est le progrès.)



L’évolution des tech­no­lo­gies de sécu­rité uti­li­sées par l’indus­trie auto­mo­bile a eu un effet col­la­té­ral désa­gréa­ble : puis­que le vol d’une voi­ture est désor­mais quasi impos­si­ble sans la clef du véhi­cule, les actes vio­lents de pira­te­rie rou­tière (“car jacking”) se mul­ti­plient. Aux pré­cau­tions habi­tuel­le­ment recom­man­dées pour s’en pré­mu­nir, assez bien résu­mées => ici, on peut sug­gé­rer d’ajou­ter la sui­vante : se munir d’une clef de contact inin­tel­li­gente (mais futée). transpondeur

Explication :

Les véhi­cu­les rela­ti­ve­ment récents (disons ceux de ce siè­cle) sont équipés d’un anti­dé­mar­rage à trans­pon­deur : la clef de contact com­porte une puce RFID encap­su­lée dans un minus­cule boî­tier [1] dont la pré­sence à proxi­mité immé­diate du nei­man [2] est indis­pen­sa­ble pour démar­rer le moteur. En son absence, l’électronique de ges­tion du moteur est ver­rouillée : l’allu­mage et/ou l’ali­men­ta­tion en car­bu­rant et/ou le démar­reur sont ino­pé­rants, impos­si­ble de démar­rer. Chaque ensem­ble trans­pon­deur-anti­dé­mar­rage est codé sur la chaîne d’assem­blage pour sécu­ri­ser un et un seul véhi­cule.

chipless keyProcurez-vous ou confec­tion­nez, si elle ne vous a pas été four­nie avec la voi­ture, une copie “inin­tel­li­gente” (c’est-à-dire sans trans­pon­deur) de votre clef de contact, dont la par­tie méca­ni­que sera faci­le­ment repro­duite par un bon ser­ru­rier à par­tir d’une ébauche ache­tée en ligne pour une croûte de pain [3], tan­dis que la coquille sup­po­sée ren­fer­mer la par­tie électronique est vide. Cette copie per­met­tra d’action­ner les ser­ru­res méca­ni­ques de la voi­ture, mais en aucun cas le démar­rage du moteur : l’anti­dé­mar­rage ne sera désarmé que si le trans­pon­deur ren­voie la réponse atten­due. Pas de trans­pon­deur, pas de réponse, pas de démar­rage.

Ayant ainsi dis­so­cié la clef pro­pre­ment dite du trans­pon­deur, vous voilà muni d’une clef en trompe l’œil que vous uti­li­se­rez désor­mais comme votre clef nor­male, en pre­nant soin d’avoir tou­jours cette der­nière (la vraie, avec sa puce) sur vous. Le trans­pon­deur, dans votre poche, se com­por­tera comme s’il était enfermé dans la clef de contact. Je dis bien SUR VOUS, et pas dans le vide-poche, dans la boîte à gants ou dans votre sac. La por­tée du trans­pon­deur est quel­que­fois réduite à quel­ques cen­ti­mè­tres : [4] vous devrez peut-être rap­pro­cher la “vraie” clef du nei­man pour pou­voir démar­rer en uti­li­sant la fausse [5]. Une fois le moteur lancé, remet­tez-la aus­si­tôt au fond de votre poche (et appre­nez à ne jamais caler). [6]

Pourquoi cette recom­man­da­tion ? Voyons ce qui se passe lors d’un acte de pira­te­rie rou­tière : vous êtes au volant, un aléa quel­conque de la cir­cu­la­tion vous ralen­tit ou vous immo­bi­lise. Soudain, un choc : la glace de votre por­tière vole en éclats, deux bras bru­taux vous éjectent du véhi­cule et un inconnu s’ins­talle au volant. Vous gisez sur le bord de la route, votre voi­ture s’éloigne. Fin de l’épisode.

Mais il y a une suite : au pre­mier arrêt du moteur, votre voleur ne pourra pas redé­mar­rer, puis­que le trans­pon­deur est sur vous, hors de por­tée. Cette pré­cau­tion sup­plé­men­taire ne vous dis­pense pas d’appli­quer cel­les qui vous sont déjà recom­man­dées => , mais vous aug­men­tez sérieu­se­ment vos chan­ces de récu­pé­rer votre véhi­cule. La réac­tion la plus pro­ba­ble du voleur qui ren­contre un pro­blème avec la voi­ture qu’il vient de s’appro­prier sera en effet de l’aban­don­ner sur place et d’en cher­cher une autre.

Une véri­fi­ca­tion indis­pen­sa­ble à faire avant d’adop­ter cette recom­man­da­tion : déter­mi­ner si le cons­truc­teur de la voi­ture a prévu l’arrêt du moteur et l’immo­bi­li­sa­tion (éventuellement tem­po­ri­sée) du véhi­cule en cas de dis­pa­ri­tion du trans­pon­deur en cours de route. Ce n’est pas le cas de ma voi­ture, mais selon cer­tai­nes sour­ces il sem­ble que ce le soit pour d’autres, avec une tem­po­ri­sa­tion varia­ble (entre 0 et 15 minu­tes). Si vous êtes dans ce cas, la per­ti­nence de la pré­sente recom­man­da­tion demeure. Toutefois, si votre véhi­cule est pourvu de cette fonc­tion­na­lité et si la por­tée de votre trans­pon­deur est courte (disons infé­rieure à 50 cen­ti­mè­tres), il convien­dra de (i) conser­ver en per­ma­nence le trans­pon­deur (la vraie clef) à proxi­mité immé­diate du nei­man, (ii) véri­fier la tem­po­ri­sa­tion, qui ne doit pas être trop brève : une minute avant l’arrêt du moteur appa­raît comme un délai mini­mum. Au-des­sous, mieux vaut éviter cette astuce : on s’expo­se­rait à une vio­lence accrue de la part de l’agres­seur.

Il existe d’autres dis­po­si­tifs encore plus effi­ca­ces, par exem­ple BlocVol (600 €) et BlocBatt (170 €). Ils sont bien pen­sés et très recom­man­da­bles, mais plus chers.

P.-S.

  1. Voir aussi “Gone in 360 Seconds : Hijacking with Hitag2” (Roel Verdult, Flavio D. Garcia & Josep Balasch, 2012) : les sys­tè­mes d’anti-démar­rage com­por­tent des fai­bles­ses iden­ti­fiées appe­lant des cor­rec­tions qui seront vrai­sem­bla­ble­ment appli­quées dans les futurs nou­veaux modè­les. Certaines de ces modi­fi­ca­tions (par exem­ple la sup­pres­sion de la mise en mémoire cache du code de déver­rouillage) ris­quent de ren­dre ino­pé­rante l’astuce à deux bal­les que je vous pro­pose ici.

  2. Un peu hors sujet, mais bon à rap­pe­ler : vous avez bien entendu veillé à ren­dre inac­ces­si­ble la prise OBD (accès à l’électronique embar­quée, per­met­tant entre autres le vol des codes de sécu­rité à l’aide de gad­gets électroniques dis­po­ni­bles en ligne pour une bou­chée de pain) si le cons­truc­teur n’y a pas pensé. Croyez-le ou non, de très nom­breux véhi­cu­les (sur­tout made in France) sont archi faci­les à voler tout bête­ment parce que la prise est bien visi­ble et dépour­vue de pro­cé­dure d’authen­ti­fi­ca­tion. C’est aussi malin qu’un cof­fre-fort avec une porte blin­dée sur le devant et une en car­ton-pâte sur le côté. Pour ma part j’ai déplacé la prise dans un recoin impro­ba­ble de la voi­ture, en lais­sant en place une prise fac­tice en guise de leurre.

Notes

[1] À ne pas confon­dre avec la télé­com­mande du ver­rouillage cen­tra­lisé, également incor­po­rée à la clef de contact dans la plu­part des cas ; c’est un dis­po­si­tif dis­tinct du trans­pon­deur. Il peut tou­te­fois y avoir des inter­fé­ren­ces entre ces deux dis­po­si­tifs, notam­ment le recours à un code de déver­rouillage com­mun, ce qui cons­ti­tue en soi une vul­né­ra­bi­lité. Les cons­truc­teurs sérieux uti­li­sent un code à usage uni­que, renou­velé lors de cha­que uti­li­sa­tion.

[2] Le barillet anti­vol dans lequel vous intro­dui­sez votre clef de contact.

[3] Il est pré­fé­ra­ble que l’aspect de cette copie soit sem­bla­ble à celui de la vraie clef : dans cer­tai­nes cir­cons­tan­ces en effet, le voleur ne se conten­tera pas d’une clef dont l’aspect est inat­tendu (sce­na­rio d’extor­sion de la clef sous la menace).

[4] À l’inverse, la seule pré­sence du trans­pon­deur à l’inté­rieur de l’habi­ta­cle peut suf­fire dans cer­tains cas.

[5] Voire insé­rer d’abord la “vraie” clef, la tour­ner en posi­tion de démar­rage, la reti­rer et démar­rer aus­si­tôt avec la copie (dans le cas où le trans­pon­deur ne réa­git qu’à l’inté­rieur d’une bou­cle d’induc­tion encer­clant le nei­man, avec mémo­ri­sa­tion tem­po­ri­sée du code de déver­rouillage).

[6] Dans la plu­part des cas, la pré­sence d’une clef dans le nei­man neu­tra­lise la télé­com­mande. Votre clef inin­tel­li­gente vous per­met­tra donc aussi de sécu­ri­ser le véhi­cule lorsqu’il est en sta­tion­ne­ment (en par­ti­cu­lier si vous devez lais­ser des objets de valeur dans le cof­fre) : lais­sez la clef dans le nei­man (c’est sans dan­ger puisqu’elle ne per­met­tra pas le démar­rage), puis ver­rouillez la voi­ture méca­ni­que­ment avec votre clef nor­male avant de vous éloigner. La clef inerte empê­chera toute ten­ta­tive d’effrac­tion électronique par pira­tage du code de la télé­com­mande : l’électronique embar­quée res­tera sourde aux inter­ro­ga­tions du pirate.


Suivre la vie du site RSS site | RSS brèves RSS brèves | Plan du site | Espace privé | Écrire au taulier | Stop Spam Harvesters, Join Project Honey Pot | Creative Commons
dessert recipes this in created
dessert recipes this in created
dessert recipes this in created
dessert recipes this in created
write me