I Love Belgium... and you?
CeD
Cookies éphémères (7 jours au plus) pour les utilisateurs authentifiés uniquement. Aucun traçage.
Temporary cookies (7 days max) for authenticated users only. No tracking.
Recherche avancée

Accueil du site > I. Public > 1. Actus > Élections européennes au suffrage universel...

Élections européennes au suffrage universel...

...sauf en Flandre

25 avril 2009, par CeD


Voir en ligne : Le scrutin européen dans la périphérie bruxelloise

La Flandre est-elle une excep­tion en Europe, où il est désor­mais admis que des citoyens peu­vent être empê­chés par un pou­voir local de s’expri­mer avec la même liberté que par­tout ailleurs dans l’Union ?

Probablement. Personne ne s’attend en effet à voir la Commission ou le Parlement Européen s’émouvoir du refus de cer­tai­nes com­mu­nes fla­man­des (avec la béné­dic­tion de leur Ministre de tutelle, dans l’un des très rares États où le vote est pour­tant obli­ga­toire) d’orga­ni­ser le pro­chain scru­tin euro­péen. Difficile, appa­rem­ment, d’adres­ser une demande d’expli­ca­tions au gou­ver­ne­ment belge, mem­bre fon­da­teur de l’Union, hôte des ins­ti­tu­tions com­mu­nau­tai­res, comme on le ferait pour un vul­gaire État de l’est euro­péen ayant mani­festé son sou­hait de rejoin­dre les 27.

Les inter­fé­ren­ces folk­lo­ri­ques du par­ti­cu­la­risme fla­mand dans la tenue du pro­chain scru­tin euro­péen dans la péri­phé­rie bruxel­loise devraient jus­ti­fier l’invo­ca­tion du prin­cipe de sup­pléance. Je ne me fais aucune illu­sion : il n’en sera rien.

La vigi­lance s’impose cepen­dant : en affir­mant de manière de plus en plus obses­sion­nelle ce qu’elle appelle à tort son iden­tité, la Flandre prend le ris­que de s’iso­ler non seu­le­ment de la Belgique fran­co­phone (ce qu’elle sou­haite mani­fes­te­ment), mais aussi de l’Europe et du reste du monde.

P.-S.

…et l’aéro­port de Bruxelles-National sera le seul d’Europe où les chauf­feurs de taxi devront répon­dre à des cri­tè­res eth­ni­ques pour avoir le droit de char­ger un client. Les auto­ri­tés loca­les ont en effet estimé qu’il est indis­pen­sa­ble d’être fla­mand pour pou­voir satis­faire conve­na­ble­ment un client grec ou ita­lien débar­quant à Zaventem… (Voir http://www.stan­daard.be/Artikel/Detail.aspx ?arti­ke­lId=9S298K8J&word=taxis)

1 Message

  • Élections européennes au suffrage universel...

    20 mai 2009 22:34, par Claude-Eric Desguin

    Les habi­tants des trois com­mu­nes de Crainhem, Wezembeek et Linkebeek vien­nent de rece­voir leur convo­ca­tion pour rem­plir leur devoir de citoyens le 7 juin pro­chain. En néer­lan­dais pour les Néerlandophones, en fran­çais pour les Francophones. Normal et magni­fi­que, n’est-ce pas ?

    Eh bien non : le scru­tin ris­que de ce fait d’être inva­lidé.

    Pourquoi ?

    Parce que des Flamands fran­co­pho­nes (il en existe, et ils sont même majo­ri­tai­res dans ces trois com­mu­nes) auront été convo­qués en fran­çais.

    Est-ce irré­gu­lier ?

    Oui, car ces com­mu­nes sont péri­buxel­loi­ses donc en ter­ri­toire fla­mand.

    Et alors ?

    Et alors il y est donc inter­dit de convo­quer les électeurs par un docu­ment qui n’est pas rédigé exclu­si­ve­ment en néer­lan­dais (les docu­ments bilin­gues sont pro­hi­bés), sauf s’ils ont intro­duit une demande expresse de convo­ca­tion en fran­çais après avoir reçu une convo­ca­tion en néer­lan­dais. CQFD.

    Imaginons les réac­tions si ceci se pas­sait au Kosovo ou en Palestine.


Suivre la vie du site RSS site | RSS brèves RSS brèves | Plan du site | Espace privé | Écrire au taulier | Stop Spam Harvesters, Join Project Honey Pot | Creative Commons
first similar tiramisu in a
first similar tiramisu in a
first similar tiramisu in a
first similar tiramisu in a
write me