I Love Belgium... and you?
CeD
Cookies éphémères (7 jours au plus) pour les utilisateurs authentifiés uniquement. Aucun traçage.
Temporary cookies (7 days max) for authenticated users only. No tracking.
Recherche avancée

Accueil du site > I. Public > 4. Salmigondis > Pédaleur ou prédateur ?

Pédaleur ou prédateur ?

28 septembre 2009, par CeD


Partons du prin­cipe que les cal­culs décrits ici (“Sachant que ma vitesse moyenne est d’envi­ron 20 km/h, il me faut 3 minu­tes pour par­cou­rir un kilo­mè­tre et je rejette donc 19,20 g/km de CO2 à vélo.”) sont jus­tes. [1]

Arrondissons : un cycliste rejette 20 gram­mes de CO2 par kilo­mè­tre. Selon le pal­ma­rès 2009 publié par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, une Toyota iQ 68 VVT-i rejette 99 gram­mes par kilo­mè­tre. Quelques autres peti­tes voi­tu­res récen­tes tour­nent autour des 100 gram­mes. Arrondissons à 100 gram­mes.

La petite Toyota étant une 4 pla­ces, com­pa­rons-la à 4 cyclis­tes : 100 gram­mes pour la voi­ture, 80 gram­mes pour les 4 péda­leurs.

Autre com­pa­rai­son : le train die­sel, 100 gram­mes de CO2 par km et par voya­geur (selon Ecomalin), mais seu­le­ment 5 gram­mes pour le train électrique. [2]

Qu’en conclure ?

  • Qu’on n’est peut-être pas très loin du jour où le choix de notre moyen de déplacement de proximité sera indifférent du point de vue environnemental,
  • Qu’on n’est peut-être pas très loin non plus du jour où il faudra surveiller nos rejets de CO2 y compris ceux de nos poumons (sans parler de ceux de nos chevaux et de notre bétail),
  • Que l’état alarmant de notre atmosphère est peut-être tout simplement lié à notre surpopulation : la planète pourra-t-elle supporter les effets biochimiques de nos bientôt vingt milliards de poumons ? Pas sûr.

P.-S.

NB : avant d’être lapidé sur la place publi­que, je tiens à pré­ci­ser que je pri­vi­lé­gie tout de même le vélo pour mes dépla­ce­ments de proxi­mité…

Notes

[1] Ils sont évidemment dis­cu­ta­bles, voir les com­men­tai­res du billet. Il est pro­ba­ble­ment impos­si­ble d’établir un bilan car­bone cré­di­ble de l’ali­men­ta­tion humaine - ou ani­male d’ailleurs - rap­por­tée à la pro­duc­tion d’énergie mus­cu­laire. C’est une base de dis­cus­sion.

[2] Chiffre peu signi­fi­ca­tif, puis­que le train électrique s’ali­mente à tra­vers un réseau dis­tri­buant une énergie pro­duite dans des cen­tra­les que l’on sup­pose à 85% nucléai­res dans ce cal­cul.

3 Messages de forum

  • Pédaleur ou prédateur ?

    27 novembre 2009 13:58, par kermit

    A moins que les pas­sa­gers de votre Toyota Yaris ne res­pi­rent pas, sui­vant votre logi­que, le trans­port de 4 pas­sa­gers en Toyota Yaris sur 1 km cor­res­pond a un rejet de 100 + 4x20 gr soit 180 gr, ceci en consi­de­rant qu’a moins de ne recher­cher une per­for­mance spor­tive votre res­pi­ra­tion ne change pas enor­me­ment entre la posi­tion repos et la balade en velo.

    Enfin peu importe, il faut savoir que les rejets de CO2 d’ori­gine humaine (et je ne parle pas de leur res­pi­ra­tion qui est natu­relle) cons­ti­tue un rela­ti­ve­ment infime par­tie de la pro­duc­tion totale et natu­relle de CO2, moins de 0.5% !!! L’ennui est qu’il n’y a rien pour contre­ba­lan­cer ce pau­vre mal­heu­reux 0.5% ce qui fait qu’apres 100 ans ca fait 50% de CO2 en plus, … et en trop.

  • Pédaleur ou prédateur ?

    27 novembre 2009 14:01, par kermit

    Et puis vous oubliez encore deux cho­ses :

    1. tout le monde ne roule pas en Toyota Yaris, loin de la.

    2. quand vous avez une Yaris, vous fai­tes lar­ge­ment plus de kilo­me­tres que quand vous avez un velo. Deja vous ne fai­tes pas Dinant-Bruxelles tous les jours pour aller bos­ser quand vous avez un velo.

    • Pédaleur ou prédateur ? 27 novembre 2009 17:46, par Claude-Eric Desguin

      @kermit :

      Vous tirez des conclusions dont je m’abstiens prudemment, pour les contester ensuite comme si elles étaient les miennes… Je ne prétends aucunement que se déplacer à vélo ou en voiture est aujourd’hui indifférent. Cet article vise plutôt à mettre en évidence que

      1. La biochimie des mammifères produit aussi du CO2 en quantités pas forcément négligeables,

      2. La technologie progresse, notamment celle de l’automobile, et il est possible dès aujourd’hui de se rapprocher (sans encore les atteindre, on est bien d’accord) des ordres de grandeur “naturels” en matière d’émission de CO2, en préférant une petite voiture moderne à un gros 4x4, en évitant de faire circuler des véhicules de 4 places pour ne transporter que leur conducteur, etc.

      On pourrait par exemple monter une expérimentation intéressante consistant à mesurer en toute rigueur les émissions de CO2 de 4 cyclistes adultes parcourant la distance Dinant-Bruxelles à vélo, puis revenant à Dinant dans une petite voiture à haut rendement comme la petite Toyota ou l’une de ses concurrentes.

      Et oui, dans l’effort nous produisons beaucoup plus de CO2 qu’au repos.


Suivre la vie du site RSS site | RSS brèves RSS brèves | Plan du site | Espace privé | Écrire au taulier | Stop Spam Harvesters, Join Project Honey Pot | Creative Commons
tiramisu dessert as layered cookbook
tiramisu dessert as layered cookbook
tiramisu dessert as layered cookbook
tiramisu dessert as layered cookbook
write me