I Love Belgium... and you?
CeD
Cookies éphémères (7 jours au plus) pour les utilisateurs authentifiés uniquement. Aucun traçage.
Temporary cookies (7 days max) for authenticated users only. No tracking.
Recherche avancée

Accueil du site > II. Pro > 3. Internétique > Web mobile

Web mobile

30 octobre 2007, par CeD


Voir en ligne : Mobile Web Server Book

Le Centre de recher­che de Nokia pro­pose un ser­veur web (sur base Apache) qui s’ins­talle sur les télé­pho­nes mobi­les de la mar­que fonc­tion­nant sous Symbian. En résumé, cela per­met d’avoir un ser­veur web de poche, acces­si­ble du monde entier et que l’on peut admi­nis­trer en tou­tes cir­cons­tan­ces, y com­pris en atten­dant le train sur un quai de gare (Un exem­ple ici.)

En même temps, une ver­sion pour concep­teurs web, beau­coup plus com­plète et ver­sa­tile, (“Raccoon”) est dis­po­ni­ble sur SourceForge.

Certains se deman­dent à quoi ça peut bien ser­vir.

Au-delà du tour de force tech­ni­que, qui à lui seul jus­ti­fie­rait ce pro­jet, on peut répon­dre ceci :

1. Ce gad­get, car c’en est un pour l’ins­tant, démon­tre à quel point les tech­no­lo­gies open­source ont pris de l’avance sur les tech­no­lo­gies pro­prié­tai­res en alliant légè­reté, res­pect des nor­mes, inte­ro­pé­ra­bi­lité et fai­bles coûts là où d’autres (sui­vez mon regard) s’ingé­nient à faire lourd, com­pli­qué, cher et incom­pa­ti­ble. Le Mobile Web Server Book explore quel­ques pis­tes inté­res­san­tes.

2. Un ser­veur qui néces­site une connexion mobile per­ma­nente est en effet dif­fi­ci­le­ment exploi­ta­ble, économiquement par­lant, dans les condi­tions actuel­les. Mais le pro­jet de Nokia a quel­que chose de salu­taire : il tend à démon­trer que le modèle économique et com­mer­cial des opé­ra­teurs de télé­pho­nie mobile est com­plè­te­ment ina­dapté aux pos­si­bi­li­tés offer­tes par ces réseaux. Il fau­dra bien que leur exploi­ta­tion devienne un jour économiquement via­ble, y com­pris pour ceux qui ont assez de créa­ti­vité pour en tirer tous les par­tis pos­si­bles. Ceci sera vrai quand la tari­fi­ca­tion sera claire, hon­nête, et ali­gnée sur les autres moyens d’accès. On peut rêver, non ? (Sur ma der­nière fac­ture Proximus, 40 € d’inter­net mobile en un mois, alors que je ne m’en sers qu’en cas d’urgence : 375 secondes et 992 kilo-octets pour cette fac­ture).

P.-S.

Ce ser­vice expé­ri­men­tal a été arrêté par Nokia. Un sub­sti­tut existe tou­te­fois : voir un exem­ple ici. Tout comme le défunt ser­vice ser­vice de Nokia, il est tri­bu­taire d’un ser­veur inter­mé­diaire (http://www.fine­mo­bi­le­web.net) qui assure la mise en ligne des conte­nus que vous héber­gez dans votre télé­phone Symbian au moyen d’un logi­ciel ser­veur Apache mobile aux fonc­tion­na­li­tés très com­plè­tes.

Suivre la vie du site RSS site | RSS brèves RSS brèves | Plan du site | Espace privé | Écrire au taulier | Stop Spam Harvesters, Join Project Honey Pot | Creative Commons
article story appears of regarding
article story appears of regarding
article story appears of regarding
article story appears of regarding
write me